Boire & Manger

Salon des Vins et Terroirs 2017 (Toulouse)

Le week-end dernier (17-18-19 mars 2017), le salon annuel des Vins et Terroirs prenait ses quartiers annuels au parc des expositions de Toulouse. Comme il y a terroir et vins dans le titre, on ne pouvait décidément pas se permettre de le louper. Au Kaouchou, on aime autant les vieux cailloux que la gastronomie. En plus, si la plupart des exposants viennent du Sud-Ouest…
Du vin, on a pu en déguster BEAUCOUP, et tout gratuitement. On prend son verre au début du salon, 1€ de consigne, et c’est parti. Les vignerons exposants proposaient tous une gamme de plusieurs vins, avec de l’entrain et l’envie de faire découvrir leur produit, sans pour autant matraquer les visiteurs d’incitations à la vente (exception faite des vignobles ayant embauché des commerciaux, parfois à la limite du pénible). On a retenu quelques noms, et on vous en fait la pub, avec l’aimable permission des concernés : le Château des Hospices (Côtes catalanes), le domaine de Mayrac (blanquette et vins de la haute vallée de l’Aude), Château Vieux-Montagne (Montagne Saint-Emilion). J’ai fait une fixation sur la blanquette, parce que j’ai des racines audoises, que tout le monde croit que la blanquette c’est pas bon,et ça m’énerve parce que c’est pas vrai. Alors je peux le dire : on a bu de la très bonne blanquette, qui ne pique ni le nez, ni le portefeuille comme certains champagnes. Et toc.
Tout ça pour dire qu’au final, on a pas acheté de vin. On a par contre acheté du fromage chez un exposant affilié à Gabriel Coulet (caves à Roquefort), dont un bleu de chèvre aussi beau que bon, le fameux roquefort et du salers (comme du cantal mais en meilleur). Pour les trois du fond qui n’aiment pas le fromage (tant pis pour vous ;)), il y avait de la charcuterie, du nougat, des huîtres, et ce qu’on a mangé le midi au salon : de l’ALIGOT-TRIPOUX (SAUCISSE pour madame, elle a l’estomac un peu moins accroché), le véritable joyau de l’Aveyron, le Diamant de Cholestérol.
Le bilan, c’est que même si les tarifs des produits sont un peu hauts, que l’on soit amateur ou non, l’entrée vaut largement ses 5,5 € par personne. On y est restés de 11h30 à 17h, et on est partis parce qu’on était « fatigués » (l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération). C’était trop bien.

On sait ce qu’on fait l’année prochaine à la même date : on y revient et on ramènera du monde.

 

Tags:

2 thoughts

  • Super cool !!!! J’espère pouvoir participer au prochain salon parce que ca donne trop envie, fromages, charcuterie et vins un très beau combo!!! Merci de cette découverte

  • Je suis un peu déçu, j’attendais une photo des tripous 😉 , content de voir qu’il n’y a pas que moi et les aveyronnais qui aiment ça. D’ailleurs le pluriel est en s et non en x (ce n’est pas hibou, chou…)

    Mais bon, fini de critiquer 😉 c’est vrai que ça l’air sympa tout ça, même si, visuellement s’entend, certains fromages ressemblent à du nougat et réciproquement. Effectivement discuter avec les producteurs, qui en général sont passionnés, est toujours un moment très agréable.

Laisser un commentaire