On prend l'air

Musée Georges Labit (Toulouse)

Pour sortir de notre zone de confort, on a décidé d’aller en plein Toulouse pour visiter un musée… d’antiquités asiatiques. Georges Labit, c’est l’histoire d’un gosse de riche qui n’aimait pas sa ville natale (Toulouse), qui perdait tellement d’argent aux courses que son père le plaça sous tutelle financière, et qui s’était tellement amouraché de l’Asie au cours de ses voyages qu’il décida d’y consacrer un musée, fondé en 1893.
On arrive donc devant une construction qui évoque un grand manoir de style néo-mauresque, avec un jardin public tout autour. Très agréable, au point que beaucoup de gens viennent au jardin sans se préoccuper de l’intérieur.
Le musée est divisé par cultures assimilées à des pays : indienne, chinoise, japonaise, cambodgienne, vietnamienne. On a adoré la mise en scène des pièces, mises en valeur grâce à la clarté de l’intérieur du musée et à leur variété : du bas-relief aux okimono et netsuke (qu’es aquò : sculptures japonaises de taille réduite, les netsuke étant les plus petits et servant à maintenir les objets que les japonais portaient à la ceinture), il y a de tout sans que ce soit le bric-à-brac du cabinet de curiosités. Ne loupez pas les estampes, proytégées de la lumière dans des casiers : pour les connaisseurs, on en voit quelques-unes d’Hiroshige et Hokusai, les deux grands de l’ukiyo-e, ainsi que d’autres de l’âge d’or du mouvement (Kiyonaga, Utamaro).
Au sous-sol, gros changement : l’étage est consacré pour moitié à la civilisation égyptienne (y’a même une authentique momie, d’ailleurs c’est toujours marrant de voir les gamins poser des questions à leurs parents au sujet du « meussieu mort brûlé »), et pour l’autre moitié au bouddhisme de tradition tibétaine. Moi qui ne connaît rien aux traditions bouddhiques, par opposition à l’Egypte de l’Antiquité, j’ai vu et appris beaucoup.
Et c’est exactement ce qu’on demande à un musée : en une heure et demie de visite (on a pas mal prolongé), on a pu apprécier et apprendre. Pas de vitrines où l’on entasse de la quincaillerie ou de tableaux étalés sur 30 salles : le tout est digeste en plus d’être de qualité.

Musée à taille humaine, bonne mise en scène et collections d’excellente qualité : à 4€ l’entrée, vous pouvez amener tout le monde, même ceux qui n’aiment pas d’habitude.

Tags:

4 thoughts

  • Eh oui ! De l’exotisme à Toulouse…
    Déjà, c’est rare de trouver un Toulousain qui n’aime pas sa ville mais quand en plus il en profite pour montrer des trucs sympas, c’est pas mal, on va lui pardonner 😉
    Très bon article qui donne envie d’aller y courir le prochain WE disponible.

    Continuez à nous faire rêver et surtout à nous faire découvrir plein de belles choses.

  • Effectivement on sort de la zone Confort et routiniere.. J’aime beaucoup la petite histoire de ce musée ça donne envie d’y aller, ca me rappelerait mes séjours en Asie. merci de la découverte !!!

  • Useful information for any pregnant. Diseases pregnant wome , childbirth and formation baby. A number of useful and advice for pregnant women. Birth child – bliss in home. It is necessary be prepared to the appearance of baby.

    Pregnant can not know everything. She must be advisors. Recommend to necessary moment correct solution. Did the baby get sick? Appear difficulties with bearing? There are problems for learning baby? At all questions will answer experts and experienced moms.
    [url=http://pregnancyplus.info/how-to-reduce-swelling-during-pregnancy-fast-and-easy]how to reduce swelling while pregnant[/url]

Laisser un commentaire