On prend l'air

Les Terrasses de Génat

Pour une fois, on va s’autoriser une pause détente, pas d’architrave* ni d’aparté socio-religieux ; aujourd’hui on vous parle de la maison d’hôte où on a été logés en Couserans. On a adoré et on voulait partager notre enthousiasme sur la qualité de l’hébergement et de la localisation.
Les terrasses de Génat (c’est le nom), c’est la volonté de Pascale et Bernard de s’établir en tant qu’hôtes dans un endroit où on recherche la qualité de vie. Et en parlant d’endroit : on touche (presque) les nuages. En plein dans les montagnes ariégeoises, vue sur le monde. Sans rire. Le soleil levant ou se couchant sur la forêt, c’est plein de nuances pittoresques, et c’est visible depuis notre chambre et sa terrasse. Alors évidemment, ça se mérite, il faut y aller à Esplas-de-Sérou, les routes en montagne ça tourne et c’est étroit ; mais avec une voiture basse et en faisant attention, on a pas touché.
Maison d’hôtes donc ; les photos de la chambre et de l’intérieur parlent d’elles-mêmes, c’est confortable, soigné et décoré avec goût. Vous ne savez pas quoi faire ? Nous, on avait (mal) prévu des trucs pour le week-end, et sur les conseils avisés des propriétaires du lieu, nous avons passé un excellent séjour.
Tables d’hôtes aussi, Pascale étant une cuisinière hors pair ; les produits qu’elle utilise sont hyper frais, locaux, y compris pour le petit déjeuner (pour nous, c’était croustade aux myrtilles le premier matin et crêpes le second ; j’ai faim rien que de l’écrire).

Nous, on reviendra certainement ; vous, si vous cherchez de l’occupation pendant un week-end, on se charge de vous donner envie de venir dans le Couserans, et Les Terrasses de Génat se chargeront de vous y accueillir.

*Et ben si quand même : encore un mot que quand tu le poses au scrabble, c’est toi l’iceberg et tes adversaires le Titanic. L’entablement, dans les ordres architecturaux antiques, c’est la partie qui surmonte la colonne, l’espèce de bandeau avec parfois des sculptures. L’architrave, c’est la partie inférieure de l’entablement, souvent neutre.

 

Tags:

4 thoughts

Laisser un commentaire